22 mars

La commission agroécologique - Retour sur la 7eme saison !


La commission agroécologique, c’est le RDV des agriculteur.trice.s soutenu.e.s par Terre-en-vue.
Chaque année, nous nous retrouvons 4 fois pendant la période hivernale, saison plus propice aux échanges. Les rencontres sont organisées dans des fermes et comportent un temps de visite et un temps de discussion sur les pratiques agricoles de chacun.e et les évolutions de Terre-en-vue.

Lors de cet hiver 2021-22, la commission s’est réunie :

- le 28/10 à la ferme du Grand Enclos, une ferme très diversifiée (élevage, transformation fromagère et maraîchage), située à Neufchateau, récemment reprise par un collectif mené par Pierre et Julien. De quoi réfléchir sur la répartition du travail et la manière d’intégrer des bénévoles dans la gestion des fermes. Une acquisition est prévue avec Terre-en-vue dans les années qui viennent. Nous avons aussi pu rencontrer Tom Wintgens, le Maraîcher de Franchimont, qui a présenté son projet de maraîchage à Theux : un jeune homme courageux, qui relance son projet de maraîchage après avoir perdu ses serres et ses récoltes l’année dernière lors des inondations de juillet. Dommage que nous n’étions pas nombreux à cette commission, sans doute à cause d’une météo trop belle en cette fin de saison pluvieuse !

- le 6/12 à la ferme de la Jussière à Vierves-sur-Viroin, une ferme d’élevage de vaches Aubrac menée par Maxime Mélon. La matinée a été consacrée à l’actualité de Terre-en-vue (présentation de la nouvelle équipe, programme 2022 et annonce des acquisitions à venir) et l’après-midi à la visite de la ferme de Maxime, toujours aussi passionné et intègre, et à la présentation du projet de Laura Delfosse, la Ferme de la Source à Redu.

- le 17/01 à la chèvrerie du Moulin du Wez à Mierchamps (La Roche-en-Ardennes), élevage de Margot Moreau. Nous espérons qu’une opportunité d’acquisition permettra rapidement à la jeune Margot de compenser la perte imminente de 4 hectares. L’après-midi a été consacrée à la gestion des groupes locaux et les interactions avec les coopérateurs de Terre-en-vue : beaucoup de matière et d’idées pour relancer les dynamiques dans les mois qui viennent, à l’occasion de la sortie de la période COVID et des 10 ans de Terre-en-vue !

- le 21/02 à la ferme des Arondes à Arbre (Profondeville), qui a permis de présenter le collectif des Arondes (Sébastien, Camille, Zoé, Benoit, Loïc et Floriane) et a lancé de riches discussions autour des enjeux de la reprise d’une ferme par un collectif et les synergies à créer avec d’autres projets de la région. L’après-midi, nous avons présenté deux nouveaux projets : l’un porté par Mathieu Mathay (élevage de highlands en Gaume) et l’autre porté par Stéphane Taildeman (élevage au sud de Charleroi). Françoise, membre de l’équipe de TEV, a également présenté le projet « Terres publiques », qu’elle développe depuis bientôt un an. Les agriculteurs ont manifesté leur grand intérêt pour ce projet et l’importance de briser les tabous encore trop présents sur cette thématique. Ils ont notamment dénoncé la pratique du « chapeau » (« pas-de-porte » illégal), qui est encore courante aussi pour les terres publiques.

Une fois de plus, nous nous sommes rendu compte à quel point ces rencontres sont précieuses tant pour les agriculteurs que pour l’équipe de Terre-en-vue. Particulièrement riches sur le plan humain, elles nous permettent d’avancer ensemble, en mettant les agriculteurs et leurs préoccupations au cœur de notre mouvement. C’est à la fois l’occasion d’apprendre et échanger sur les pratiques agricoles et les enjeux de la gestion des fermes et de préparer ensemble les projets à réaliser avec les coopérateurs et plus largement avec le grand public.

Par ailleurs, nous avons décidé que dorénavant, nous organiserons des sous-commissions pour visiter les nouveaux projets à soutenir par Terre-en-vue, en réunissant les agriculteurs plus proches géographiquement ou en fonction du projet agricole. Cela permet une plus grande flexibilité et une plus grande réactivité tout au long de l’année. Merci à tou.te.s les agriculteur.rice.s pour leur implication !