23 mars

Commissions Agroécologie : retour sur les rencontres de cet hiver


Retour sur la Saison 2020-2021 des Commissions Agroécologie

L’hiver laisse place au printemps et notre mouvement clôture son traditionnel cycle hivernal de visites de fermes et de rencontres entre agriculteur.rices, baptisées Commissions Agroécologie.

Thématique : les pratiques agricoles pour lutter contre les dérèglements climatiques

L’exposition de l’ensemble des agriculteur.rice.s aux conséquences des dérèglements climatiques (sécheresses, pluies diluviennes, etc.) a poussé Terre-en-vue a choisir comme thématique transversale pour ces rencontres les pratiques agricoles pour lutter contre les effets de ces dérèglements. Il a notamment été question d’agroforesterie, d’autonomie fourragère ou encore de la vie des sols.

1ère commission : les techniques agroforestières

Les retrouvailles entre agriculteur.rice.s ont eu lieu sous une pluie battante au Centre Technique Agricole de Strée en présence de Damien de l’Association pour la promotion de l’agroforesterie en Wallonie et à Bruxelles (AWAF). Nous y avons vu différentes techniques agroforestières dont les vergers pâturés, les haies plantées en plein champ ou encore les haies fourragères. Chacun a pu partager ses réflexions par rapport au rôle de l’arbre dans sa ferme.

2ème commission : gestion des prairies et des fourrages

La seconde rencontre s’est déroulée à la Ferme d’Esclaye où Marc-André Henin nous a présenté sa ferme laitière et ses nombreuses idées pour l’avenir. Arnaud Farinelle de l’ASBL Fourrages Mieux a animé une discussion passionnée autour de la question de la gestion des prairies et des fourrages (et le fameux débat entre partisan.e.s du labour et du non-labour...). Cette journée fut également l’occasion de présenter plusieurs nouveaux projets d’acquisition de terres pour Terre-en-vue dont le projet Les trois petits Bergers du côté de Rochefort (cfr. article focus projet de la newsletter).

3ème commission : projets et Haut-Ittre

Quatre autres projets ont été présentés lors de la troisième commission agroécologie : les maraîchères Lisa-Marie Hermann et Marie Lesenfants ainsi que Boris Divok, éleveur laitier, et Guillaume Goor maraîcher-instructeur à la Mission Locale de Saint-Gilles. Ces présentations ont eu lieu au milieu des 12 hectares de terres récemment acquises par Terre-en-vue et Thierry André à Haut-Ittre.

4ème commission : la vie du sol

Les fermes de Damien et David Jacquemart, mais aussi de Valentine et Alice ont été le théâtre de la dernière commission agroécologie, en présence de François Wiaux qui a rafraîchi nos mémoires en nous parlant de la vie du sol. Margot Moreau, éleveuse de chèvres, David Van den Bosche et Maxime Melon (ferme de la Jussière), tous les deux éleveurs de vaches laitière et François Wiaux, maraîcher, ont également pu y présenter leur projet.

Conclusion : des rencontres riches et essentielles pour tous

Malgré une saison fort limitée à cause du COVID, les commissions agroécologie ont pu se tenir vaille que vaille, en extérieur et exposés à tous vents. Les nombreux.ses intervenant.e.s extérieur.e.s ont contribué à alimenter des débats loin d’être évidents sur les adaptations à apporter aux pratiques agricoles dans le cadre du réchauffement climatique. De même, tou.te.s les agriculteur.rice.s qui sont venu.e.s présenter leur projet, en vue d’être soutenu par Terre-en-vue à l’avenir, ont animés les débats et fait évoluer le mouvement.

La présence toujours bien marquée des agriculteur.rice.s a permis d’avoir des échanges très riches à la fois sur les missions de Terre-en-vue mais également sur l’évolution du milieu agricole au sens large. Et c’est avec une pointe de regret que tou.te.s se sont quitté.e.s pour passer une nouvelle saison dans leur ferme… en attendant la prochaine saison hivernale et son lot de nouvelles commissions agroécologie !

Et quoi de mieux comme conclusion pour ce compte-rendu que les mots d’un agriculteur directement concerné : voici donc le témoignage de Quentin Ledoux de la Ferme du Coin² :

Protéger la terre agricole en la sortant de la spéculation financière et en faisant un bien commun est le défi des citoyen.ne.s et de la coopérative Terre-en-vue. 
Notre défi en tant qu’agriculteur.rice, c’est de la faire vivre et de la rendre nourricière. Ce défi est immense, difficile et représente le dévouement d’une vie entière. 

Heureusement, nous ne sommes pas seul.e.s, Terre-en-vue a créé la Commission Agroécologie. Cette commission rassemble tous les agriculteur.rice.s de Terre-en-vue, ainsi que quelques équipier.ère.s et membres de son CA. Agriculteur.rice.s expérimenté.e.s et nouveaux.lles paysan.nne.s s’entraident, se confient, réfléchissent ensemble à l’avenir du mouvement, de la paysannerie et des terres.

Ces moments intenses et riches de sens sont pour moi une ressource immense dans ma vie de paysan et m’aide chaque jour à un peu mieux prendre soin de nos terres.