Accueil >Les Projets >Voie lactée

Voie lactée

Province: Bruxelles
Wolfshaegen
3040 Huldenberg


  • Alors qu’en Wallonie l’action de Terre-en-vue vise plutôt l’acquisition de terres agricoles, le contexte bruxellois est différent et plus propice à des projets de mise à disposition de terres via des contrats d’emphytéose ou de commodat (qui génèrent d’autres types de dépenses). Nous n’affichons pas d’objectif de levée de fonds, mais vous invitons néanmoins à soutenir ces projets via des dons à Terre-en-vue. Ces dons contribueront à l’animation du réseau à Bruxelles et en Wallonie.




Voie lactée : des bergers sur une terre d’Overijse

portfolio

video


Habitants en périphérie bruxelloise, à Huldenberg, Gaspard et Fanny avaient envie de mener une vie en corrélation avec le vivant et la nature et de trouver un métier en cohésion avec leurs passions et leurs convictions. Ils décident de construire un projet de bergerie qui propose des produits sains et locaux.

Comme ils aiment le dire, Voie Lactée c’est plus qu’un projet de bergerie, c’est un projet de vie au rythme des saisons et des brebis.

Un projet de vie

Depuis 2 ans, Fanny et Gaspard se forment au métier d’éleveurs. Ils ont optés pour des ovins car les brebis laitières sont assez rares dans la région et la demande en produits laitiers de brebis devient de plus en plus importante.

Ils ont pour objectif de garder un troupeau à taille humaine car ils veulent apporter les soins et l’affection nécessaires à chacune de leurs brebis. Le bien être animal est vraiment un élément très important pour eux. C’est pourquoi ils font le choix d’élever les petits sous les mères afin qu’ils puissent bénéficier du bon lait maternel pour grandir. Pour les soigner, ils utilisent des méthodes douces et naturelles empruntées à la phytothérapie et à l’aromathérapie.

Des pâtures riches en biodiversité

La parcelle où ils ont débutés leur activité accueille des étangs riches en biodiversité. Elle fait une superficie de 2,5 ha, ils y sont locataires. Afin de respecter l’équilibre de la faune et de la flore, ils n’utilisent aucun engrais chimique pour l’entretenir. Les orties sont arrachées manuellement !

Actuellement, le troupeau est composé de 20 brebis laitières et d’un bélier, qui ont donné 25 agneaux cette année ! Mais d’ici 3 ans, Fanny et Gaspard ont pour ambition d’augmenter leur cheptel à 40 brebis en lactation.

Les projets Terre-en-vue font des petits...

C’est grâce à Barbara de la Bergerie d’Acremont que Gaspard et Fanny ont répondu à l’appel à projet de Terre-en-vue pour une parcelle de 3ha à Korenarenstraat située à Overijse. C’est eux que le jury a choisi pour occuper ces terres, mises à disposition pour un commodat de 10 ans par des propriétaires privés !
De plus, Fanny a été stagiaire à la Bergerie du Chant des Cailles (Bercail), un autre projet soutenu par Terre-en-vue.

Cette nouvelle parcelle va leur permettre d’éviter le surpâturage sur leur première parcelle, un écrin de biodiversité qu’ils veulent à tout prix préserver. Ils vont également pouvoir améliorer leur autonomie fourragère. Une nécessité pour pérenniser leur activité !
Sur ces 3 nouveaux hectares, Gaspard et Fanny ont pour projet d’instaurer un système tournant entre prairie pour les agneaux et fauche et d’installer aussi des ruches.

Une gamme diversifiée

La plupart de leur gamme est produit à partir du lait de leurs brebis (petits frais, feta, dessert, tomme,...). Ils se fournissent également en lait de vache auprès d’une ferme dans le village. Ce qui leur permet de diversifier leur gamme et d’avoir du fromage même lorsque les brebis sont en tarissement. Naturellement, la période de lactation des brebis est de mars à octobre. En moyenne, une brebis produit 1,2 litre par jour.

Gamme des produits - Voie Lactée

Vous pouvez retrouver leurs produits à l’Appel Fabriek à Bruxelles, à la petite épicierie de Nethen mais aussi sur les marchés des alentours.

Nous sommes ravis d’accueillir Voie Lactée parmi les projets bruxellois soutenus par Terre-en-vue. Nous espérons pouvoir soutenir encore d’avantage de projets d’installation de ce type. Une urgence pour le futur de notre agriculture !
Continuons de sensibiliser ensemble à la gestion des terres.