7
avril

Coronavirus : CSA - solidarité et sérénité

par Perrine Ghilain
à 21h09min

En ces temps chamboulés, le système CSA (Community Supported Agriculture ou Agriculture Soutenue par la Communauté) que François Sonnet a choisi d’instaurer sur son champ, prouve toute son utilité. Entouré de mangeurs solidaires, François n’a pas à s’inquiéter quant à l’écoulement de sa production.

Pour rappel, le CSA est un projet agricole pour lequel agriculteur et mangeurs partagent les risques. Dans ce cas-ci, les personnes qui souhaitent acheter les légumes de François paient un abonnement fixe pour une année de récolte, quelle qu’elle soit (faible ou abondante). Ces abonnés permettent ainsi à François de bénéficier d’une rémunération équitable et stable.

Depuis le début de la pandémie, de nouveaux abonnés ont rejoint le Champ des Possibles. Pour eux, les premières visites sur le champ sont adaptées - mesures de précaution obligent : en petits groupes et avec les distances nécessaires.

Quant aux abonnés habitués, il leur est demandé d’amener leur propre couteau et de se munir de gants. Mais les moments de cueillette sont moins fréquents pour l’instant car la période est surtout aux nouveaux semis et plantations. Et grâce à ce soutien, François peut y travailler sereinement !