8
avril

Quoi de neuf au pays d’Emile et Camille en ces temps pandémiques ?

par david dupuis
à 11h01min

En cette période d’éveil de la nature, les maraîchers qui ont écoulé leurs stocks de la saison précédente, ralentissent traditionnellement le rythme commercial pour préparer le mariage de la terre, de l’eau, du soleil et du travail humain de la saison qui s’annonce. Ils mettent sur pied leur stratégie affinée durant les jours froids pour jouer avec le vivant et transcender ses capacités à offrir ses fruits.

Cette saison sera un peu différente et l’effort plus complexe : beaucoup de travail pour contenter la demande quotidienne plus importante que d’habitude en raison du confinement tout en essayant de sortir la tête du chou pour planifier et anticiper la belle saison qui se présente déjà.

Concrètement, si les marchés sont fermés, les ventes ne faiblissent pas tant la demande est forte (et on vous en remercie !). Les gens se déplacent nombreux au magasin de la ferme et papotent joyeusement dans ces drôles de files dont nous sommes maintenant accoutumés, qui en accordéon, s’étirent et se resserrent dans un mouvement qui alterne mesures de sécurités plus austères et envies de contacts plus fortes.

Bref, les fruits&légumes c’est essentiel ! Encore plus quand ils sont produits à côté de chez vous et en pleine cohérence avec le sol et les éléments. Et puis, en ces temps de fragilité de nos systèmes immunitaires, économiques, alimentaires…, il est tant d’affirmer haut et fort que les légumes d’Alméria, ils sont bling bling mais franchement ni rassurants ni résilients…

Prenez bien soin de votre santé et de celle de vos proches !